Les 12 règles alimentaires à suivre pour une digestion optimale

Voici les principaux conseils tirés de la naturopathie pour améliorer sa digestion

L'alimentation, un des piliers de notre santé!

“Que ton alimentation soit ta seule médecine” tel est le vieil adage d’Hippocrate, père de la médecine et des fondements de la naturopathie occidentale. Cette citation maintes fois évoquée par les professionnels de la santé naturelle et amis naturopathes est toujours d’actualité. L’alimentation est un des trois piliers des 10 techniques employées en naturopathie avec l’activité physique et l’équilibre émotionnel. Elle joue donc un rôle très important et est au cœur de notre quotidien car elle a une grande influence sur notre santé.
“Nous sommes en effet ce que nous mangeons”. Lorsque l’alimentation est saine et équilibrée notre santé n’en est que meilleure. Or l’alimentation moderne riche en sucres, graisses saturées, additifs, pesticides…peut avoir un impact négatif sur notre santé.

digestion et naturopathie

Les 12 règles alimentaires selon la naturopathie

Pour palier à cela, voici les 12 règles alimentaires simples, efficaces et remplies de bon sens pour améliorer sa digestion et bien entendu sa santé. Ces règles restent une base et je vous encourage à les appliquer progressivement dans votre quotidien. Bien sûr il ne faut pas oublier la notion d’individualité, c’est-à-dire adapter ces conseils selon son mode de vie, sa sensibilité, ses intolérances/mode alimentaires (sans gluten, végétalien,sans lactose….) etc.

1) Mastiquer suffisamment

Il faut boire les solides et mâcher les liquides. C’est la clé d’une digestion optimisée et d’un ventre plat!! Plus vous mastiquerez, plus vous faciliterez le travail de nos organes digestifs, ce qui vous permettra d’éviter les coups de barre après de repas, les remontées acides…

2) Réduire les quantités et supprimer le grignotage

Pour que la digestion ne soit pas trop sollicitée. Un repos digestif est toujours bienvenu pour gagner en vitalité. Si la digestion demande trop d’énergie à cause de repas trop copieux par exemple, cette énergie ne pourra pas être utilisée convenablement pour d’autres activités (intellectuelles, sportives, sommeil…)

3) Consommer des fruits et légumes bio

S’il y a bien une chose que l’on doit privilégier dans le bio ce sont les fruits et les légumes frais, locaux et de saison.

4) Les fruits frais toujours loin des repas

Le temps de digestion des fruits frais étant très court (30 min en moyenne) s’ils sont pris en dessert, ils auront tendance à fermenter et créer des ballonnements et autres inconforts digestifs. Je vous conseille de les consommer une demi-heure avant le repas ou 3-4h après. Votre digestion vous remerciera !!

5) Remplacer les produits raffinés

Par les aliments semi-complets voire complets selon votre sensibilité aux fibres. Ex: riz semi-complet à la place du riz blanc. Si vous passez au demi-complet voire au complet, privilégier le bio car les pesticides de l’agriculture intensive se logent dans l’enveloppe extérieure des céréales.

6) Du cru aux repas principaux

Des légumes crus au moins une fois par jour, de préférence au déjeuner. Les légumes crus consommés soit sous forme de jus de légumes , soit sous forme de crudités (selon sa sensibilité) en début de repas apportera des enzymes digestives, des vitamines et des minéraux pour faire le plein de vitalité.

7) Choisir les bonnes associations alimentaires

C’est tout simplement éviter les féculents dits “forts” (pâtes, riz…) avec certains aliments acidifiants ou protéines “fortes” tels que la viande rouge. Ces deux types d’aliments n’ont pas le même temps de digestion et se font la guerre dans notre système digestif. Par exemple, privilégier le poisson avec les pommes de terres plutôt que le poisson avec du riz. Je vous en dis plus dans l’article suivant.

8) Éviter les faux amis

Sucre raffiné, café, thé noir, alcool, chocolat, soda…. qui sont dévitalisants mais sans oublier la notion de plaisir. Lorsqu’on partage de temps en temps un bon verre de vin…”nature” ou on déguste un excellent thé noir grand cru en bonne compagnie, ces “faux amis” vous apporteront joie,partage et déculpabilisation!!!
La quantité et la fréquence doivent rester exceptionnelles.

9) Boire de l'eau faiblement minéralisée

Lorsque que vous regarderez les étiquettes, vérifiez le résidu à sec qui doit être inférieur à 50mg/l. Le résidu à sec correspond à la quantité de minéraux contenus dans votre bouteille d’eau (Eau de source, Montcalm, Rosée de la reine, Volvic…). Consommer de l’eau plutôt en dehors des repas pour ne pas trop diluer les enzymes digestives apportées par l’alimentation.

10) Privilégier les cuissons douces

Les cuissons à privilégier son à la vapeur, à l’étouffée, au bain-marie et au four de préférence à moins de 110°C. Pour une cuisson optimale à la vapeur, je vous conseille le Vitaliseur de Marion. Le principe de ce vitaliseur est de garantir une cuisson à la vapeur douce, c’est-à-dire à moins de 95 degrés C afin de garder le maximum de micronutriments (vitamines et minéraux).

11) Réduire la consommation de viande rouge et de charcuterie

La consommation excessive de viande rouge et de charcuterie est difficile à digérer et acidifiante. Les garder comme aliment de fête et privilégier les protéines animales telles que les œufs, les viandes blanches et les poissons ainsi que les protéines végétales telles que les légumineuses, les oléagineux, les graines germées, les céréales associées aux légumineuses.

12) Et le meilleur pour la ``faim``

Manger lentement, dans le calme, en plaine conscience et avec plaisir pour savourer le moment présent !!!!

La naturopathie : une démarche de santé globale

Elle allie le corps, l’esprit, les émotions, les pensées. La manière dont on mange les aliments est tout aussi important que la qualité. Lorsqu’on prépare un bon repas et qu’on le partage dans la joie, en bonne compagnie et dans la bonne humeur, la digestion atteindra son niveau optimal !