Hydratation et naturopathie

Comment bien s'hydrater durant l'été?

L’été rime souvent avec températures élevées voire caniculaires et le premier geste indispensable pour faire face à ces chaleurs excessives est bien évidemment de s’hydrater..

Voici les règles d’or d’une naturopathe pour rester bien hydraté durant la période estivale.

Pourquoi avons-nous besoin de nous hydrater?

Nous savons que notre corps humain est composé à 70% d’eau, soit l’élément le plus important du corps. L’eau est répartie dans différents compartiments de notre organisme à savoir le sang, la lymphe, le sérum intracellulaire et le sérum extracellulaire. Chacun de ces liquides circule à une vitesse qui lui est propre lui permettant ainsi de favoriser des échanges optimaux (apport de nourritures et rejet de toxines). Ces échanges sont également influencés par la gestion de l’eau. En effet, cette gestion de l’eau est indispensable car elle suit de très près les entrées (eau, alimentation, infusion…) et les sorties des liquides (urines, sueur…) pour que le corps ne se déshydrate pas. La sensation de soif est ainsi un mécanise majeur régit par cette gestion de l’eau. Malheureusement, cette sensation de soif est bien souvent négligée et l’homme n’absorbe pas toujours la quantité d’eau nécessaire pour être en bonne santé.

compartiment liquidiens

Mais quel est la quantité nécessaire pour le bon fonctionnement de l’organisme ?

En général, nous avons besoin quotidiennement de 2,5 L. de liquide, soit 1,2 L. apportés par les boissons (eau, thé, infusion, …), 1 L. par l’eau des aliments (fruits, légumes…) et 0,3L par l’eau métabolique (produite par les cellules de notre organisme). Ces mêmes 2,5 L. sont également rejetés quotidiennement à travers les urines (1,5 L.), la sueur (0,5 L.), la vapeur d’eau des poumons (0,4 L.) et les selles (0,1 L.). Cet apport et cette élimination correspondent au cycle de l’eau de notre corps humain. Les chiffres sont une moyenne et varient selon l’âge, le sexe et les besoins de la personne.

Vous l’aurez compris la consommation de liquide, et plus particulièrement de l’eau, est primordiale pour notre santé. L’eau joue un rôle clé dans notre organisme et reste la boisson idéale pour nous maintenir en bonne santé.

besoin et perte hydrique du corps humain

Alors comment consommer davantage d'eau ?

Voici les règles d’or pour bien s’hydrater au quotidien cet été 
  • Boire des petites gorgées tout au long de la journée et ne pas attendre d’avoir soif pour boire. Ce signal d’alarme indique que le corps est déjà déshydraté.
  • Boire avant et après les repas plutôt que pendant car les enzymes digestives auraient tendance à trop se diluer, ce qui ralentirait la digestion.
  • Consommer une eau faiblement minéralisée (moins de 500 mg/litre de minéraux) pour une meilleur assimilation et hydratation.
  • Eviter les boissons caféinées (café, thé, maté, …), les sodas et l’alcool car ils ont tendances à déshydrater l’organisme. Si vous prenez par exemple une tasse de café, pensez à compléter par un verre d’eau pour éviter la perte hydrique.
  • Avoir le réflexe « Infusions ». Elles donnent un goût et une odeur agréable à l’eau infusée. Les propriétés médicinales des plantes n’altèrent pas l’assimilation de l’eau sauf si l’infusion est sucrée et qu’elle comprend des plantes diurétiques, drainantes ou dépuratives (qui facilitent l’élimination de l’eau et des toxines)
  • Penser aux fruits et aux légumes riches en eau comme le concombre (96%), le radis rose, la myrtille et le céleri branche (95%), les salades vertes et les tomates (94%), la pastèque et le melon (92%), le pamplemousse (90%), la carotte (88%), … Vous bénéficierez également de leurs bons micro-nutriments (vitamines et minéraux). N’hésitez pas à les consommer sous forme de jus de légumes (voir l’article sur le jus de légumes) si vous avez du mal à supporter le cru.
  • Penser à toujours avoir une bouteille ou une gourde d’eau avec vous (au travail, au sport, …)
  • Préparer à l’avance son volume d’eau à boire pour être sûr de consommer son apport optimum selon ses besoins.
  • Boire après chaque miction est un bon moyen pour se rappeler de s’hydrater. Cela permettra de compenser la perte hydrique.

Maintenant vous n’avez plus de raisons d’oublier de boire de l’eau.

Si vous souhaitez en savoir davantage, je vous conseille le livre « Quand le corps à soif » de Christopher Vasey (naturopathe)

A votre santé !